• Le 24 juin 2020

JE FILME MA FORMATION est un concours vidéo pédagogique annuel qui vise à faire connaître les formations, leurs débouchés et les établissements qui les proposent via une démarche active de création vidéo numérique. Cette année, une équipe d’étudiants de master 2 MEEF 1er degré du Mans, encouragée par leur enseignante, Cendrine Mercier, a participé au concours en réalisant une vidéo intitulée « Comment on fait un professeur ? ». L’équipe a remporté le trophée « Bronze » pour la catégorie « devenir enseignant » lors de la cérémonie de remise des prix qui s’est déroulée à distance, le 9 juin 2020.

JefilmemaformationRencontre avec l’équipe : Dylan Deperrois, Déborah Donio, Sarah Donio, Cyrielle Legeai, Clémence Marquet et Cendrine Mercier


Pourquoi avez-vous souhaité participer au concours ?


Clémence : Pour participer et s'investir dans un projet collaboratif original amenant à une réflexion autour du contenu de notre formation. Ça nous tenait à cœur de communiquer et de partager notre enthousiasme pour ce métier fa-bu-leux !

Cendrine : J’avais envie de proposer un projet innovant aux étudiants de l’Inspé pour allier outils numériques et communication sur le métier de professeur des écoles. Nous avons une salle d’innovation pédagogique à l’Inspé et c’était l’occasion de l’utiliser pour des raisons différentes. La vidéo a été réutilisée ensuite pour les journées portes ouvertes et c’est déjà une satisfaction de savoir qu’elle a été utile pour les futurs candidats de la formation.

Comment vous est venue l'idée de votre scénario "recette pour fabriquer un professeur des écoles" ?

Déborah : C'était surtout une discussion où on venait avec nos idées et nos personnalités. On a échangé et l'on a réussi à mettre tout ensemble. Ensuite, on a investi nos différents talents pour la réalisation que ce soit le dessin, la mise en scène ou l'écriture du scénario.

Cendrine : Le plus important c’était de mettre en valeur les compétences de chacun dans ce projet et de les mettre au service d’un objectif commun. On voulait s’adresser à un public d’adolescents afin de leur donner une idée de ce qu’est le métier d’enseignant de nos jours. L’humour de l’ensemble de l’équipe a été une plus-value pour la réalisation de la vidéo.
 

jefilmemaformationDes anecdotes de tournage à nous raconter ?

Cyrielle : Des anecdotes ? Le traveling où Mme Mercier riait sans cesse et qu'il a fallu tourner plusieurs fois. Elle était placée sur un chariot du CRD, tirée par Clémence, pour donner un effet de mouvement comme dans les grands films. Aussi, je me souviens quand on tournait autour de Dylan pour ne pas être dans le champ de la caméra. Et quand on a "emprunté sans demander avant" le porte livre du CRD.

Clémence : Ou quand on a mangé des meringues en relisant trois mille fois les mêmes passages pour l'audio… C'était lors de l'enregistrement des commentaires audio à l’Inspé, Cyrielle nous en avait ramené… D'ailleurs on n'a pas notre best of de l'enregistrement…

Cjefilmemaformationendrine : Nous avons vraiment passé de bons moments pour la réalisation de ce tournage (sans doute 30h). Les anecdotes sont nombreuses et je me souviendrai de la bonne ambiance, des problèmes techniques, de nos tentatives d’utiliser deux caméras pour avoir un angle parfait pour la séance de réflexivité dans le miroir avec Dylan, de l’utilisation du drone prêté par un étudiant de la section S2i de l’Inspé, du prêt des marionnettes de Edwige Chirouter, de l’aide des professionnels du CRD (notamment quand on a utilisé tout un rayon du CRD pour notre séquence avec les ouvrages) et bien d’autres moments. Comme le souligne Clémence, dommage que nous n’ayons pas de best of à vous proposer.
 

Vous avez reçu le trophée Bronze, (félicitations !) et avez gagné un micro Podcast. Avez-vous déjà des idées pour l'utiliser avec les étudiants ou élèves ?

Clémence : Pour l'utilité du micro, on peut imaginer faire un journal audio ou de la lecture de contes, etc.

Cendrine : Je pense qu’on ne manquera pas d’idée pour l’essayer et pour l’imaginer dans des séances pédagogiques. On pourrait peut-être même l’utiliser pour le prochain projet ?


jefilmemaformationUn petit mot pour la fin ?

Clémence : À l'année prochaine !

Déborah : L'an prochain on sera les gagnants !

Dylan : Comme on gagnera l'année prochaine, un voyage au Japon fera l’affaire ! Merci.

Cendrine : On est prêt pour l’année prochaine !


Propos recueillis par Fanny Thorbecke